Purée de piments – Harissa

8 Sep

purée de piment - harissaEnfin, la voici la voilà la recette de purée de piments que je cherche depuis des années. Une Harissa qui va relever vos plats, vous faire voyager, ensoleiller votre palais, mettre un peu de piquant dans votre vie ! 😉

Pour un pot de Harissa :


Préparation : 10 min

  • 200 g de piments forts et frais

  • 2 grains d’ail

  • 1 c à café de coriandre moulue

  • 1 c à café de carvi moulu

  • 1 c à café de cumin moulu

  • 1 c à café de sel gris

  • 5 c à soupe d’huile

Longtemps, je ne me suis pas posé de question. Longtemps, j’ai juste acheté du tabasco (c’est mal !!!!) ou de la Harissa.
Et puis, je me suis mise à penser bio.
Du tabasco bio ?! Cela n’existe pas, madame !
De la Harissa bio, c’est par ici. Et puis bof ! Le goût, les sensations ne sont pas au rendez-vous. Quelques fois, ça ne pique pas. D’autres fois, ça pique et ça manque de parfum. Juste « ça emporte la gueule ». 
Je me suis mise en tête de la fabriquer moi-même. Et c’est alors que le compliqué de la vie a commencé : trouver les bons piments !

purée de piments

Que savez-vous sur les piments ?!

purée de pimentsLe piment est une solanacée. Il est de la même famille que les aubergines, les tomates, les pommes de terre… Comme elles, il vient du Nouveau Monde et nous fût rapporté dans les bagages de Christophe Colomb en 1526. 
Il porte toutes sortes de noms, on le confond quelques fois avec les poivrons. Il est difficile de savoir de quoi on parle, s’il va être fort ou doux. D’autant plus que la notion de piquante peut être variable d’une personne à une autre, d’une culture à une autre. Il est doux à Espelette, violant en Jamaïque. C’est un met à utiliser avec précautions : lavez-vous les mains après leur manipulation ou mettez des gants. J’ai eu les mains enflammées pendant plusieurs après la préparation de cette purée de piments. 😉
purée de pimentsAu début, les piments étaient ajoutés par les Aztèques dans leur boisson au chocolat. Ce chocolat chaud (hot) servait alors d’offrande.
Ils sont riches en Vit A et C. On leur reconnait des vertus en matière de circulation sanguine, d’activation de la digestion (avec modération) et du métabolisme. Ce qui fait qu’il réchauffe les frileux et décoince les constipés. Il est anti bactérien et anti infectieux.
Il peut être d’une aide intéressante pour la régulation du poids.
Toutes fois, il faut être vigilant, les piments sont à exclure en cas d’ulcères d’estomac ou d’intestins fragiles.
Ce sont les pépins qui donnent le plus de piquant, de flamboyant au piment.

C’est prêt en 2 – 3 mouvements !

Je vous conseille de porter des gants pour la première étape, surtout si vous avez de petites entailles sur les mains. (Oui, je vous parle d’expérience !)
Lavez, séchez les piments, ouvrez-les en deux pour en sortir le maximum de graines. Réservez la chair.
Pelez l’ail.
Jetez tous les ingrédients dans le mixeur et réduisez-les en purée.
Je préfère un mixer avec une lame en S. Plus efficace à mon goût pour ce genre d’opération.
Faites attention à bien choisir des piments frais. S’ils sèchent un peu réservez-les pour l’huile pimentée
Et voilà ! C’est fait.

purée de piments
Transvasez dans un petit pot en verre et couvrez d’huile. Cette harissa se conserve plusieurs semaines au frigo.
J’ai voulu goûter un petit bout, tout petit qui restait sur la cuillère, tout petit : ben, ça envoie du bois !!!! Alors faites attention, ajoutez progressivement pour arriver au goût recherché.
Mes astuces : Comme je ne consomme par énormément de purée de piments, j’en fais de petits pots que je mets au congélateur et que je sors au fur et à mesure.
J’en mets dans ma mayo, même celle au basilic, c’est un délice.
J’en ajoute une pointe dans le houmous au poivron. J’aime que le houmous ait du corps.
J’adapte les quantités à mes convives. Mon mari et mon fils ont les intestins très fragiles, une pointe suffit.
Le piquant se développe avec le temps : La mayo ou le houmous sont toujours plus relevés le lendemain. Attention ! 

Vos intestins sons fragiles
Ils ont du mal à faire leur travail
Ils vous font souffrir

 

2 Réponses to “Purée de piments – Harissa”

  1. Gina DE LUNA 25 septembre 2018 @ 18 h 16 min #

    Bonjour Edith et merci pour votre recette d’harissa que je ne vais pas manquer de faire, mais je m’interroge car faut-il ne mettre que la chair des piments ou bien seulement les graines, ou bien les deux ?? désolée mais j’ai besoin de cette précision et d’avance je vous remercie de bien vouloir me la faire parvenir.
    Bonne soirée à vous
    Gina

    • edithroussemarty 26 septembre 2018 @ 15 h 12 min #

      La sauce se fait avec la chair. Je vais préciser cela dans la recette. C’était clair dans la tête mais en le relisant, je vois qu’il y a un doute. Merci !

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :