Bouillon maison

17 Jan

bouillon de poule
Ce bouillon est la base en matière de cuisine santé !
Je l’utilise quotidiennement du petit déjeuné au soupé, en boisson, en potage, en cuisson… C’est mon meilleur atout santé !   
😉

 


Préparation : 15 min – Cuisson : 4 à 5 heures

  • 2 ou 3 carcasses de poulet*

  • 3 carottes

  • 2 poireaux

  • 3 navets

  • 1 betterave rouge

  • Branches de céleri… ou légumes de saisons

  • 5 ails

  • 1 oignon, clous de girofle

  • Herbes de Provence

  • Gingembre frais (2 cm)

  • Curcuma frais (4 cm)

  • 3 c.à soupe de graines de lin

  • 3 feuilles de laurier

  • Sel, poivre

  • 4 ou 5 litres d’eau froide

  • 1 ou 2 c.à s. de vinaigre de vin

 

bouillon de pouleMettez tous les ingrédients dans une grande cocotte et couvrez d’eau froide.
Faites frémir l’eau, puis faites cuire très doucement pendant le plus de temps possible. Plus la cuisson est longue, meilleur est le bouillon.

Veillez à ce que le bouillon reste frémissant pendant toute la cuisson (4 ou 5 heures).
Filtrez le bouillon, jetez les légumes et les carcasses avant de l’utiliser pour cuire les céréales, cuire des légumes à l’étouffée, préparer une soupe… J’aime en boire une grande tasse le matin à la place de ma tisane. Quelques fois, j’y ajoute un jaune d’œuf cru. C’est un régal pour les papilles et je suis calée jusqu’à midi !
Vous pouvez le dégraisser partiellement à froid. Je connais des personnes qui aime le bouillon gras et d’autres (dont je suis) qui n’aime pas le gras du bouillon.
Veillez à utiliser des légumes bio de saison. Quand vous cuisinez, collectez les parties « non-comestibles » (verts de poireaux, tiges de fenouil, de persil, fanes de radis, de carottes, feuilles de céleri, courgettes devenues trop grosses…) que vous réserverez pour vos bouillons, c’est économique et bon pour votre santé.

Le bouillon maison est un vrai trésor pour la santé. Il est riche en L-Glutamine (précurseur des neurotransmetteurs), en collagène (pour la santé, la jeunesse de votre peau, la souplesse de vos articulations et la force de vos muscles), en calcium, en soufre, phosphore, manganèse (il est préconisé, en cas d’ostéoporose, d’en consommer au moins deux tasses par jour)…  C’est un pro et pré-biotique, il permet grâce à la gélatine des os et au mucilage du lin, d’améliorer le confort intestinal.
Ce qui veut dire que boire et cuisiner le bouillon maison, nous permet de préserver la jeunesse de nos mouvements, de lutter contre l’arthrose, l’ostéoporose et d’augmenter notre résistance musculaire. Cela booste notre immunité, nous résistons mieux aux refroidissements de l’hiver. Le confort intestinal retrouvé favorise un sommeil plus réparateur, une acuité intellectuelle plus soutenue (80% des neurotransmetteurs sont fabriqués dans les intestins, c’est important qu’ils soient au mieux de leur forme ! Les maladies neurodégénératives commencent dans les intestins.), une capacité de concentration plus importante.
Je le conseille aux personnes souffrant de porosités intestinales, de dysbiose et aussi de fatigue intellectuelle, d’épuisement chronique, de douleurs diffuses (fibromyalgie), de candidose, ostéoporose… et à celles qui rejoignent le Programme ON/OFF pour perdre du poids !
Les bénéfices du bouillon de poule ont été développés par Taty Lauwers.

Bouillon de poule
* Mes astuces en plus : Il m’arrive de mettre 1 carcasse de poulet ou de pintade ou de canard avec 2 ailes. Mon bouillon est alors bien gélatineux. C’est bon pour mes intestins.

Je remplace parfois les carcasses par du jarret de bœuf ou du plat de côtes avec os, de l’osso-buco. Le bouillon est alors plus dense. Il convient mieux à certaines personnes. Dans ce cas-là, je mange la viande avec une bonne mayonnaise maison !
Faites vos essais.

C’est mon remède contre la sinistrose, il y en a toujours dans mon frigo ! 🙂

Pour aller plus loin en cuisine santé
Demandez un profilage alimentaire !


 

22 Réponses to “Bouillon maison”

  1. Virginie . B 3 février 2014 @ 16 h 17 min #

    Depuis ce conseil au salon du bien etre de Graulhet je fait ce bouillon tout les dimanches pour la semaine, seul avec des vermicelles, cuisson des pates, des légumes, céréales ect
    On ne s’en passerais plus! Merci!
    Et en plus il ne coute quasiment rien!

    • edithroussemarty81 3 février 2014 @ 18 h 53 min #

      Ce bouillon est un vrai trésor pour la santé ! Je suis comme vous, je ne m’en lasse pas, je l’utilise quotidiennement.

  2. Bénédicte 19 octobre 2014 @ 11 h 20 min #

    Ça y est je me lance dans le bouillon avec deux belles carcasses de poulet bio et tout les légumes que j’ai sous la main. J’ai ajouté du céleri branche, du persil et du radis rose. La suite au prochain épisode!

  3. Gwendoline 11 mai 2015 @ 9 h 41 min #

    Est-il possible de le faire sans la carcasse de poulet? Car je dois dire que je n’en ai pas souvent à la maison …

    • edithroussemarty 12 mai 2015 @ 4 h 53 min #

      Bonjour, l’important dans cette recette c’est d’avoir des os ou des arrêtes ! Ce sont les éléments qui font la richesse en glutamine, collagène et en calcium du bouillon. Vous pouvez les remplacer par des têtes et arrêtes de poisson, par des os de bœuf ou des ailes de poulet… Ce que vous avez sous la main.
      Bonne cuisine !

    • christel paindavoine 17 janvier 2018 @ 7 h 40 min #

      je pense que vous pouvez utiliser des ailes de poulets a la place

  4. Sandrine Delerm 19 août 2015 @ 4 h 24 min #

    Bonjour, quel genre de vinaigre peut-on utiliser ? Sachant que je supporte très mal le vinaigre…

    • edithroussemarty 31 août 2015 @ 21 h 14 min #

      Il faut mettre un peu d’acide pour dissoudre le calcium dans le bouillon. Tu peux le remplacer par un peu de citron mais le goût ne sera pas le même.
      Je mets du vinaigre de vin « pas trafiqué » pour garder les qualités nutritionnelles de mon bouillon.

  5. Veronique 16 avril 2016 @ 17 h 06 min #

    Bonjour, combien de temps peut-on garder le bouillon? Et est-ce important de consommer le bouillon ou peut-on en faire une soupe en moulinant le tout ou faire une purée avec les légumes?
    Merci

    • edithroussemarty 16 avril 2016 @ 17 h 16 min #

      Bonjour Véronique.
      le bouillon se garde très bien une semaine dans le frigo et plus au congélateur. Je l’utilise très régulièrement en soupe en moulinant des légumes cuits avec.
      Profitez-en bien ! 🙂

  6. Agnès 25 janvier 2017 @ 14 h 52 min #

    Que fait on du poulet et des légumes ?

    • edithroussemarty 25 janvier 2017 @ 15 h 12 min #

      Je fais avec les carcasses de poulet donc je jette. Pareil pour les légumes, je mets les parties que je ne mange pas : verts de poireaux, cotes de fenouils, fanes de carottes… et puis quelques légumes racines abordables : cèleri, carottes, betterave rouge, navet… tout part au compost car les nutriments sont dans le bouillon, c’est le but de l’opération 🙂

      • LINE 1 février 2017 @ 13 h 50 min #

        Merci Edith, je comprend maintenant pourquoi on jette, je vais vite en faire.
        bonne journee

        • edithroussemarty 1 février 2017 @ 13 h 52 min #

          Bravo Line pour cette réactivité 🙂

  7. marie 17 janvier 2018 @ 10 h 59 min #

    J’ai souvent été tentée d’essayer ce bouillon, mais comment diable trouver des carcasses de poulet, et en telle quantité?? Pas mieux pour les os de boeuf ou ailes de poulet : pas sûre que ça se vende (sauf en grande distribution, mais alors la qualité ne vaut pas qu’on en fasse bouillon!!). Bref, je suis convaincue de l’intérêt pour la santé de ce bouillon, déjà conseillé ailleurs, mais je suis bien embarrassée par les ingrédients (pas de souci pour les légumes, bien sûr!).

    • edithroussemarty 17 janvier 2018 @ 12 h 24 min #

      Je privilégie toujours les circuits courts et on a souvent des surprises ! Il faut parler sur les marchés…

  8. marie 17 janvier 2018 @ 11 h 24 min #

    Je viens de lire l’article de Taty Lauwers que vous indiquez en lien, bien intéressant. Je note un passage : « Je serai peu conseillère en matière de viandes, ayant choisi de m’en passer pour des raisons éthiques. (…) Le bouillon fait partie des exceptions, car c’est un atout précieux en matière de santé et de remise sur pied, à condition qu’il soit fait maison. ». Voilà qui accroît mon trouble : comment donc a-t-elle des carcasses sans consommer de viande??

    • edithroussemarty 17 janvier 2018 @ 12 h 23 min #

      Les carcasses se trouvent chez les vendeurs de volailles. Il suffit de commander.

      • marie 24 mars 2018 @ 21 h 48 min #

        Super, merci beaucoup! Par contre, du coup, il s’agit de volailles industrielles 🙁 … Nous avons ici de bons producteurs de volaille bio, mais ils vendent les volailles entières, pas les carcasses.

        PS : excusez-moi, Edith, je ne vois votre réponse qu’aujourd’hui car je n’ai pas été prévenue (quoiqu’ayant coché la case dédiée!). Problème de navigateur, ou?…

        • edithroussemarty 24 mars 2018 @ 21 h 52 min #

          Coucou Marie ! Nous ici, nous avons des producteurs bio qui vendent des carcasses… Il faut demander, parler et quelques fois, miracle, nos vœux sont exaucés ! Ne perdez pas espoir !

  9. Lafond marie laure 18 janvier 2018 @ 14 h 56 min #

    Bonjour Édith,
    Merci pour ce bouillon modifié. Je fais votre ancienne recette depuis que vous me l’aviez conseillée, soit il y a environ 5 ans, pour les potages, ou la cuisson des céréales. Je commande regulierement 1 ou 2 carcasses chez mon volailler sur le marché d’Albi. Un régal ! Et la forme en plus ! Merci encore. Marie-Laure

    • edithroussemarty 18 janvier 2018 @ 17 h 44 min #

      Merci Marie Laure ! C’est bon de savoir qu’une recette aussi simple peut nous apporter autant de bienfaits ! 😉

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :