Tajine aux coings

15 Nov

tajine aux coingsLe tajine, c’est un ragoût d’outre méditerranée. On y met ce qu’on a sous la main, on laisse mijoter et on se régale ! Je vous invite à déguster ma version du tajine aux coings : simple, parfumée, délicieuse ! 😉

Pour 6 personnes :


Préparation : 20 min – Cuisson : 1 heure

  • 1 kg de collier de mouton ou d’assortiment à ragoût

  • 1.5 kg de coings

  • 1 louche de bouillon maison

  • 2 c à soupe de beurre clarifié

  • 2 oignons

  • 2 gousses d’ail

  • 1 c à café de cumin en grains

  • 2 clous de girofle

  • 1/2 bâton de cannelle

  • Sel, poivre

  • 1/2 c à café de curcuma en poudre

  • 1 pointe de piment (option)

  • 1/2 c à café de coriandre moulue

Mes voyages à bord de mon assiette sont souvent le résultat de mes pérégrinations. Je ramène plus de souvenirs gustatifs et olfactifs que de colifichets. Je m’inspire de ce que j’ai vu, goûté, partagé, imaginé et j’en fais un nouveau voyage, un nouveau plat. 
En ce qui concerne le tajine aux coings, il est le fruit de plusieurs souvenirs. J’ai eu la chance d’être accueillie dans un village du Haut Atlas Marocain où les touristes n’étaient pas arrivés. Il y a 30 ans, j’ai vécu pendant 15 jours au rythme de cette communauté villageoise. C’est là que j’ai appris que l’on peut faire des tajines ou du coucous avec tout ce qui nous tombe sous la main. Les villageois ont mis un point d’honneur à tous nous inviter à manger. Nous avons donc passé une journée complète à nous régaler des savoirs faire des différentes familles. Dans les familles les plus pauvres nous avons dégusté un couscous d’orge et de figues vertes, un tajine de chèvre aux coings et à la grenade. Étonnant autant que parfumé. Convivial et généreux aussi. 
Je m’en suis inspirée pour mon tajine aux coings. J’ai compris que tous les fruits et légumes de saison sont les bienvenus dans le tajine, qu’il est pas besoin d’être riche pour faire honneur à nos invités. 
Voici donc une recette en hommage à la générosité qui remplace les pommes de terre par les coings, le gigot d’agneau par du collier de mouton.
Traditionnellement, le tajine se cuit dans un « plat à tajine ». Il s’agit d’un plat rond en céramique surmonté d’un grand couvercle conique. Assez étrange pour un œil occidental. Cela crée une cheminée au sein des aliments qui permet une cuisson harmonieuse et respectueuse des saveurs. J’ai tenté de reproduire ça dans ma sauteuse… Vous me suivez ?!

tajine aux coings

Commencez par émincer les oignons et les ails.
Faites chauffer la sauteuse avec un peu de beurre clarifié. Il y a une tradition de beurre clarifié au Maroc. Ils l’appellent « smen » que l’on traduit par « beurre rance ». C’est la première fois que je mangeais de beurre clarifié. J’adorais ça même si je n’ai pas eu la présence d’esprit, à l’époque, d’en refaire à la maison.
Jetez-y les clous de girofle et les graines de cumin. Quand les épices commencent à grésiller, ajoutez les oignons. Ils vont devenir translucides. Ajoutez l’ail puis la viande de façon à créer un début de cheminée. Ajoutez les épices restants.
Pendant que la cuisson commence, triez les coings. Disposez-les sur la viande en tournant. Un « dôme » doit se créer.
Mouillez avec le bouillon, couvrez et laissez mijoter pendant 1 heure minimum.
Le tajine aux coings se déguste en bonne compagnie ! 

tajine aux coings

Le coing est le fruit du cognassier. Un bel arbre méridional qui fait des fleurs parfumées et des fruits acidulés. Le coing a donné son nom à la marmelade. En portugais, la marmelade est une compote de « marmelos », coings. Il est naturellement tajine aux coingsriche en pectine et en fibres. Il apporte de la  Vit C et des vitamines du groupe B. Il est intéressant pour la régulation du transit et la protection de la muqueuse intestinale. Traditionnellement, nous avons tendance à lui adjoindre beaucoup de sucre alors qu’il est délicieux dans les plats salés.

Cette cuisine traditionnelle
est simple et très digeste.
Elle convient aux intestins les plus fragiles.
Pour en savoir plus

Pas encore de commentaire

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :